Girl, Edna O’Brien (éditions Sabine Wespieser), par Roxane

Il me tardait de lire mon premier Edna O’Brien, brillante et sulfureuse écrivaine irlandaise dont les romans ont été interdits un bon nombre d’années dans son pays natal. Questionnant sans cesse le pays et notamment la société dans laquelle elle a grandit, l’œuvre d’Edna O’Brien se concentre particulièrement sur la place des femmes au sein des sociétés et de l’Histoire. Avec son nouveau roman « Girl » à paraître en Septembre chez l’excellente maison d’édition Sabine Wespieser, (qui s’engage dans la réédition des ouvrages de l’autrice, joie !) il n’est plus question de l’Irlande conservatrice et nationaliste, mais du Nigéria.

En 2014, avait lieu l’horrible rapt de centaine de jeunes filles par le groupe islamiste Boko Haram. Maryam est à l’école lorsque les soldats font irruption dans l’établissement et la kidnappent. Cris, verre brisé, détonations, tout bascule en un vacarme assourdissant. Elle sera l’unique voie d’un calvaire impensable mais bien réel : nous traverserons ses chaires, ses colères et ses pertes. Cependant, vous n’y trouverez aucune effusion de détails sordides, rassurez-vous, juste une lecture au plus près de la narratrice, la plume affutée d’Edna O’Brien, (écrivant à la première personne) ne laissant rien au hasard.

La captivité de Maryam, son horrible quotidien, semblent durer des semaines comme des années, la perte de repères temporels est totale. Au moment de sa fuite quasi inespérée, nous nous demandons s’il lui sera possible de retrouver un semblant de vie, après tout ça. Le retour dans son village natal, la soi-disant lumière au bout du tunnel n’est qu’un leurre, tout est à reconstruire. C’est toute la force du texte, incarné par le personnage de Maryam, elle nous habite et nous dépossède presque, grâce au ton totalement maîtrisé de l’autrice.

Donner une voie à celles qui n’en ont pas : un grand merci Edna O’Brien .

Traduit de l’anglais (Irlande) par Aude de Saint-Loup et Pierre-Emmanuel Dauzat.

Roxane.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 × 26 =