Le karaté est un état d’esprit,Harry Crews (Sonatine), par Le Boss

Résultat de recherche d'images pour "harry crews le karaté est un état d'esprit"

Harry Crews, que de souvenirs,

un bon gros roman bien loufoque et déjanté comme les années décrites.

Ici l’auteur se lance dans une approche « euphorique » sur le Karaté, pour décrire une Amérique de doux dingues, les seventies. Comme la scène au milieu du livre, pendant l’élection de la miss, on dirait du M. brooks ou le film 1941 de spielberg, totalement déjanté.

Notre personnage principal mordu de Faulkner (il a brodé un pull), va entreprendre par la force des choses l’apprentissage du karaté. Soit il a un déjà un bon vécu de routard.

Ce livre m’a rappelé la foire aux serpents, lu quand j’avais vingt ans. Encore un livre que mon frère avait laissé trainé ?.

J’en suis sorti dans le même état hilare, totalement déjanté, c’est donc parfait , rien n’a changé

Pour les autres commencer peut être par un  de ses livres ou cela parle de faucons, plus simple

Là c’est un road trip sous lsd, avec champi, bonne descente après la dernière page.

Le Boss.

Traduit de l’anglais par Patrick Raynal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 − 27 =