Willnot, James Sallis (Rivages/Noir), par Le Boss

Et de deux en un, il trainait depuis un moment j’ai donc attaqué un poche

pour après lire le dernier Sallis.
Si on retrouve un peu , voir beaucoup les mêmes ingrédients, à 8 ans d’écriture l’auteur a encore progressé sur ses thèmes favoris ?
Oubliez dans les romans de Sallis le coté polar ou résolution de meurtres voir tout du polar.Ses livres sont là pour explorer les sentiments, provoquer introspection le tout sur une belle bande son, ou le rire et les pleurs se partageront, ainsi que d’autres sentiments qui jalonnent la vie.
Je défi quiconque de ne pas être touché par ces vies qu’ils racontent.
Par contre le fan de polar, sera en reste, . Je n’ose même pas imaginer la te^te d’une personne habitué aux thrillers finir un de ces livres..^^
Tout mystère ou semblant d’action n’est que prétexte à à découvrir de simples histoires de vies. Fan de littérature en général les références surtout française sont nombreuses, tu lis, tu découvres tu t’instruis et tu vis leurs vies.
c’est simplement beau, les histoire de Sallis, tellement bien écrit qu’il devrait donner des cours, à 70 % des écrivains.
Je plaisante, ils n’y arriveraient pas.
Talent quand tu nous tiens….

Résultat de recherche d'images pour "willnot"

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Hubert Tézenas.

Le Boss

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 + 11 =