Satan dans le désert (Boston Teran – Gallmeister- Traduction Eric Holweck)

Un road trip hallucinant et hallucinogène, un fils batard de Easy Rider et d’Apocalypse Now, un western sous LSD, une traque sous ectasie.Tu comprendras que j’ai aimé et que limite j’ai hésité à fumer les pages ou à en faire une infusion de ce bouquin.Dans Satan dans le désert y a comme disait feu Ian Dury du Sex (sale et violent) and Drug (à chaque page et elle te fait grimper aux rideaux différemment de celle de Hunter.S.Thompson mais putain elle est bonne) and Rock & Roll (parce que je peux vous dire que ça remue et déménage copieux et que ça vous donne des chatouilles dans le ventre et des fourmis dans les jambes)L’histoire? Quand l’ex-femme de Bob Hightower et son mari sont sauvagement assassiné et que sa fille est kidnappée, il n’a (comme tout bon père) d’autre choix que de se lancer aux trousses d’une secte satanique et de leur psychopathe de chef. Pour se faire, il devra faire confiance à Case Harding, ex-junkie et ancienne membre de la dite secte.Voilà tu sais tout.Alors maintenant avant de courir l’acheter, il faut que tu saches deux ou trois trucs. Tu te doutes bien que Boston Teran il ne s’arrête pas qu’à ça comme histoire, qu’il y en a un peu plus que ça. On y parle corruption, pédophilie, négociations immobilières, adoption et politique locale. Ouais tu vois, l’auteur il y va pas de main morte et il te tisse une trame plus insidieuse et profonde qu’une simple course poursuite.Et le pompon, c’est que c’est bien organisé, bien écrit ( et je pense bien traduit) et que les passages savent te tenir en haleine parce que construit sur des rythmes et des constructions différentes. Il sait te donner le ton, te faire lire des partitions sur plusieurs tempos qui vont t’emmener à te perdre dans ses lignes hallucinantes, limite mystiques. il y a des tripes et du sang dans ces pages, il y a des valeurs éternelles et primordiales, de la culpabilité, de la vengeance, de l’horreur et de la terreur, de l’amour et de l’abnégation et plein d’autres trucs.Donc si t’as le cœur bien accroché, si tu as envie de t’envoyer un sacré shoot et de vivre un trip hors-norme, vas-y, fonce chercher Satan dans le Désert et fais confiance à Boston parce ce que c’est un guide hors norme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 × 24 =