L’imprudence, Loo Hui Phang (Actes Sud), par Roxane

Le premier roman de Loo Hui Phang est assez déroutant, tant il explore la sensualité du rapport au corps de façon très crue, tout en évoquant la quête de soi au travers de l’Histoire avec beaucoup plus de pudeur. L’histoire s’articule autour d’une jeune narratrice, elle a un an lorsque ses parents et son frère, sont contraints de fuir le Laos. Elle grandit à Cherbourg, se construit à l’occidentale, à l’opposé des attentes familiales. Elle a 23ans lorsque décède sa grand-mère maternelle, elle et sa famille sont attendues à Savannaketh pour les funérailles. Sa vie est rythmée par la frénésie des corps, et l’apprentissage de la photographie, l’histoire familiale ne l’intéresse alors guère. Lorsqu’elle revient sur ce voyage, des décennies plus tard, elle déroule comme une pellicule, les souvenirs qui formeront alors son histoire. N’ayant pas grandi au Laos, la jeune femme est en total opposition face à ce grand frère en quête d’un retour aux sources, qui se sent comme un imposteur, lui, l’étranger vivant en France. Ses parents, eux, ne comprennent pas ce « faux » travail qu’exerce leur fille, ni le refus d’un mari vietnamien. Tout n’est que rupture, rupture des traditions, rupture du dialogue, rupture de la sphère familiale.

C’est en plongeant dans le quotidien de sa défunte grand-mère, armée de son appareil photo, fouillant la mémoire des proches, les lieux si souvent visités, qu’un lien sera à nouveau possible. Comprendre d’où l’on vient non pas pour s’y rattacher, mais afin de savoir où aller, se situer. Même si cela implique de naviguer entre deux eaux, deux cultures, que l’on lui renvoi à la figure, où qu’elle soit. Elle fait le choix de l’apaisement, dans la connaissance et l’appropriation de son corps. Ce qui révolte son frère, pour qui le déracinement est quasi insoutenable; brillant et toujours resté dans les rangs, il se laisse petit à petit couler. La jeune femme prends plutôt le chemin de la lutte, ne pas se laisser abattre et être là à chaque fois, là où on ne l’attendrait pas.

Un roman qui chamboule doucement, pose des questions sans avoir la prétention d’y répondre, une jolie réussite.

Roxane.