Trois fois la fin du monde, Sophie Divry (Notabilia) par Aurélie

Trois fois la fin du mondeJoseph, 22 ans, entre en prison pour la 1re fois suite à un braquage durant lequel son frère est décédé. Rien n’aurait pu le préparer à ce qu’il allait y subir. Son plus grand rêve : la solitude, retrouver ne serait-ce qu’une miette d’intimité. Il va être exaucé au-delà de ses souhaits…

Je m’arrête là et vous conseillerais de faire comme moi : ne lisez pas la 4e de couv’, ne vous laissez pas dévoiler la suite. J’aimerais alors voir vos yeux s’écarquiller quand vous découvrirez la deuxième partie du roman.

Sophie Divry nous donne accès à une nouvelle facette de son génie littéraire. Comme pour chacun de ses livres, elle nous entraîne dans un univers complètement nouveau et nous surprend encore et encore.

Elle fait partie des rares auteurs qui ne m’ont JAMAIS déçue. A chaque fois je retrouve avec un immense plaisir son sens unique de la poésie, sa plume qui sait se renouveler tout en gardant ce quelle possédait déjà de si particulier, son imagination qui crée une bulle ouatée autour de ses lecteurs tout en les faisant réfléchir aux choses essentielles de l’existence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
40 ⁄ 20 =