Vers la baie, Cynan Jones (Joëlle Losfeld), par Le Boss

Quand ils m’ont sorti de l’epad, ils m’ont dit

« si il te plait l’ancêtre, on en est à notre 200 me chronique »

La putain de sa mère me sortir de ma chambre pour cela, je m’appelle pas Jean Michel Isebe bordel….oups mon karma

en plus j’étais entrain de chourer de l’oxycontin, bref

Alors quoi de neuf Doc ?

déjà si je pourrais, j’irai bien voir le dernier Jim Jarmusch, puis pour la baston John wick 3

Après, je trouve Facebook de plus en plus sirupeux, vide, constant dans la connerie, remarquez c’est en phase avec les élections, et les gens……

Heureusement qu’il y a le groupe FDP, sinon je m’ennuierai velu

allez parlons lecture ^^

on se voit rapidos avec un focus sur les Arènes, collection équinoxes, et mon pote Aurélien Masson pour la France

autre pays ?

c’est William Gay, le champion avec Chris Offut question ricain,

Léo Henry m’a beaucoup touché son dernier Chez rivages

une chro pour la route ?

je vous laisse avec Cynan Jones, pas loin, Vers la baie^^

Premières pages dans l’univers de cet auteur Gallois.

Histoire étrange, courte, mais qui marque. Quand on lit les remerciements on comprend, ces émotions que nous transmets l’auteur au fil du livre.

Il y a d’abord la perte, le devoir de l’honorer, la famille, et le vide de la mort superposé à la vacuité du ciel et de la mer.

C’est une lecture qui nous perd au large, on en revient pas, le salaud^^

voilà je retourne à Alain Damasio qui est dense, et que je lis depuis un mois et j’en suis pas à la moitié

Trad. de l’anglais par Mona de Pracontal Collection Littérature étrangère/Joëlle Losfeld, Gallimard Parution : 16-05-2019
Un homme part en mer en kayak, dans le but de disperser les cendres de son père. Sa femme, enceinte, l’attend sur la plage. Un coup de foudre, du tonnerre, et le voici virant, se retrouvant seul au milieu de la mer, sans aucune terre en vue. Son réveil est douloureux, sa main blessée, son bras paralysé. Tout est désormais question de rythme : comment, doucement, retrouver force et courage afin de regagner la rive?

Trad. de l’anglais par Mona de Pracontal Collection Littérature étrangère/Joëlle Losfeld, Gallimard Parution : 16-05-2019
Un homme part en mer en kayak, dans le but de disperser les cendres de son père. Sa femme, enceinte, l’attend sur la plage. Un coup de foudre, du tonnerre, et le voici virant, se retrouvant seul au milieu de la mer, sans aucune terre en vue. Son réveil est douloureux, sa main blessée, son bras paralysé. Tout est désormais question de rythme : comment, doucement, retrouver force et courage afin de regagner la rive?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 + 3 =